Un an après le trépas de la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Odimba, fille ainée du chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, qui avait rendu l’âme le 14 mars 2009 à Rabat, au Maroc, une  messes d’action de grâce a été dite le 14 mars à Oyo (département de la Cuvette). On notera à cette messe la présence de plusieurs personnalités politiques parmi elles, le Président Théodoro Obiang Nguema de Guinée équatoriale et Thomas Yayi Boni du Bénin. 

                                                                                               sassou_edith_oyo

Une messe d’action de grâces a été dite le 14 mars à Oyo (département de la Cuvette),à l’occasion de la commémoration du 1er anniversaire du trépas de la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Odimba, fille ainée du chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, qui avait rendu l’âme le 14 mars 2009 à Rabat, au Maroc.

                                                                          untitledmmp

L’eucharistie a été dirigée par l’évêque de Kinkala, Mgr Louis Portella-Mbouyou en présence de Mgr Mossengo, archevêque de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC).

untitlediiDans son  discours de circonstance,le secrétaire Général du Conseil National de Sécurité, Jean-Dominique OKEMBA (menbre de la famille),a souligné les qualités humaines de cette dame de qualité manifeste tant de sens de compassion et de solidarité.untitled_ggt

Incessamment après la messe, le couple Présidentiel congolais,accompagné des couples Présidentiels de Guinée équatorial et du Benin sont allés se recueillir devant la tombe où repose pour l’éternité notre docteur, Edith Lucie Bongo Odimba , décédé  le 14 mars 2009 à Rabat, au Maroc.untitledjjjkk

Mme Bongo Ondimba est arrachée de l’affection des siens à l’âge de 45 ans, alors que les peuples gabonais et congolais avaient encore besoin de ses services. Mère de deux enfants dont une fille et un garçon, la première dame du Gabon était membre de l’Association Médecins du Monde, une Organisation non gouvernementale (ONG) pour laquelle elle présidait l’antenne du Gabon. Elle était également présidente d’honneur de la Société Gabonaise de Pédiatrie et de la Société Française de Médecine.  Médecin de formation, elle a fondé en 2001 la polyclinique El-Rapha, une structure médicale moderne basée à Libreville au Gabon.

On retiendra aussi qu'elle a été en 2002 la première présidente de l’Organisation des premières dames d’Afrique contre le SIDA (OPDAS), un poste qu'elle a occupée jusqu'en 2004. Elle dirigeait jusqu'à sa maladie l’antenne gabonaise de l'OPDAS qui mobilise des fonds en faveur des enfants et des femmes victimes du VIH/SIDA.

Paris le 15 Mars 2010

SOREL OSSEBI ( Les amis de Sassou Nguesso pour la paix au congo)